Projet GC18: vers la 2e phase d’apprentissage

IMG_6744 - Copie
Pour cette 13ème édition du Projet Génération Court, 5 jeunes ont été sélectionnés: de mi-décembre à début février ils ont eu la chance de pouvoir participer à un stage scénario ainsi qu’à des modules individuels avec des intervenants scénaristes, pour approfondir leurs scénarios et améliorer leurs connaissances théoriques. Les réalisateurs avancent petit à petit dans leur formation.

Comme lors des éditions précédentes, nous avons fait appel à des scénaristes professionnels afin de travailler avec les jeunes à la construction de leurs scénarios. Benoit Gautier et Rania Meziani se sont répartis les projets, afin de suivre chacun la moitié des participants. A travers des rendez-vous hebdomadaires, les scénaristes orientent les jeunes dans le développement du scénario, transmettent leur savoir-faire et leurs bases méthodologiques, questionnent les propositions. L’objectif, au terme des deux mois d’intervention, est que les jeunes aient une histoire cohérente, personnelle et originale, structurée en séquences dialoguées. 

Cette année, pour la 5ème fois consécutive, un jeune ayant déjà participé au projet a été sélectionné pour réaliser son second court-métrage avec Génération Court. Cette année c’est Oumar Diack, participant de la précédente édition, qui a été retenu. Les ateliers d’écriture ont débuté en janvier avec Rania Meziani dans le même principe que les autres candidats.

 

Stage #2: Analyse filmique et découpage scénario

Nos jeunes réalisateurs ont enchaîné la fin de la rédaction de leur scénario avec le stage d’analyse filmique et de découpage. Pour que les bases de la réalisation soient acquises de tous, le stage d’analyse de films incarne un des premiers jalons du parcours. Il permet également, au-delà des notions théoriques abordées, une première prise de contact avec les participants. C’est le réalisateur Vincent Vizioz qui a animé cet atelier les 10 et 11 Février 2018.

Y ont été abordées les notions du cadre, du découpage, du langage cinéma (trouver des situations pour raconter quelque chose plutôt que de passer par les dialogues…), le choix du décor, comment faire le point, les détails du « champs contre champs ». Des exercices de découpages sur des extraits de films et sur leur propre film ont été proposés, ainsi que des exercices de pratique avec la caméra.

Ces premières prises de contact avec la réalisation sont le début d’une histoire qui va presque durer un an.  La première étape de l’écriture scénaristique est maintenant terminée. Ils doivent maintenant entrer dans la prochaine étape, celle de la préparation de tournages et des stages techniques. Ils aborderont des notions clés comme la direction d’acteur, la lumière, la post production, le son, la musique à l’image … autant de choses qui mériteront toute leur attention s’ils veulent réaliser d’excellents films !