Projet GC 2018 : La prise de son

lumière
Comme les années précédentes, la journée s’est déroulée avec l’équipe du Secteur Musique de l’OMJA et son ingénieur du son Vincent Fortier, au Studio James Mangé.

Après un rapide historique du son dans l’histoire du cinéma expliquant ce que le son a apporté à l’image, au fil des années, Vincent Fortier a fait une présentation du matériel de base nécessaire lors d’un tournage tel qu’une perche, un micro, une mixette ou encore un enregistreur.

Il a également abordé les problématiques techniques comme l’optimisation de la prise de son, l’enregistrement des ambiances en évitant les nuisances sonores ou encore le positionnement du micro. Bien que ces compétences soient du ressort de l’ingénieur son lors d’un tournage, le réalisateur doit être également conscient des enjeux afin de pouvoir être à l’écoute des demandes de son technicien son lors des prises.

Pour finir, Vincent Fortier a évoqué l’étape de la post-production : montage, sound design, mixage. Cette sensibilisation a permis de montrer aux jeunes que l’aspect sonore d’un film n’est pas un détail secondaire, que le son autant que l’image participe à la dramaturgie, à l’atmosphère et à la qualité d’un film. Les jeunes ont été aussi sensibilisés à l’importance des repérages son avant le tournage et du choix des lieux en fonction des contraintes sonores.

son