Festival Génération Court 2018 : Retour sur la Finale Locale

IMG_9032

Le 12 octobre s’est déroulée la finale locale de la 13 eme édition du festival Génération Court, dans les catégories Jeunes Pousses, Jeunes Adultes et Films Internationaux. Durant cette soirée, les courts-métrages accompagnés cette année dans le cadre du Projet Génération Court et de l’accompagnement aux Jeunes Pousses ont été diffusés.

Nous avons eu  droit à la présence d’un jury de professionnels composé, pour les Jeunes Adultes, de  Thilbault Pennilteault (Responsable Département Production exécutive à l’EICAR), Gautier Blazewicz (Lauréat Jeunes Adultes 2017), Benjamin Bonnet (Président de la Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants), Florence Elomo (Productrice à Akoa Productions), Rabah Brahimi (Réalisateur) qui ont eu la dure tâche de départager les films de la catégorie Jeunes Adultes.

Pour les Jeunes Pousses et les Films Internationaux, ce sont Bruno Henry (comédien et réalisateur), Simon Frenay (comédien et réalisateur) et Elodie Beaumont (auteure et réalisatrice) qui ont eu la responsabilité d’attribuer les différents prix.

.

L’animateur Raphal a ouvert la cérémonie avec un making of de l’année avec un petit aperçu de nos créations ces dernières années. Invités surprises, nous avons eu l’honneur de compter parmi nous la maire de la ville, Meriem Derkaoui  accompagnée de  Mamadou Gassama, l’homme qui a sauvé un petit garçon le 26 mai dernier . La soirée suit son court, avec la projection des films catégorie jeunes adultes, nos réalisateurs qui ont été suivi et encadrés par des professionnels de l’audiovisuel pendant une dizaine de mois ont présenté leurs travail au grand public. Les jeunes réalisateurs ont tous abordés des sujets différents à travers leurs courts métrages : Roue libre d’Amine BouchacheArrête de faire la gueule Isa d’Yseult Renard, A la croisée de nos chemin d’ Alexandre Vinson et Karmen  de Théo Groïa .

Nos  réalisateurs ont su en mettre pleins les yeux au public en abordant des sujets qui leur tenaient à cœur.

Lors de cette soirée les Films Internationaux nous ont fait voyager à travers les Philippines, Madagascar, la Chine, le Sénégal ou encore le Japon, avec des films réalisés par des groupes de l’OMJA lors des séjours Vacances Engagées .

Les jeunes pousses ont su eux aussi satisfaire le public avec des courts-métrages transmettant des messages touchants. Deux maisons de jeunes ont participé dans cette catégorie , Jacques Brel avec La loi du talion et la structure Emile Dubois avec Argent sale, Larha Magassa a également participé aux Jeunes Pousses via l’association Le Silence des Justes, avec Amour Perdu.

 

 RETROUVEZ LE PALMARÈS:
  • JEUNES POUSSES – EDITION LOCALE
    • Prix du jury : La loi du Talion de la Maison de la Jeunesse Jacques Brel
    • Mention spéciale du jury : Argent sale de la Maison de la Jeunesse Emile Dubois
    • Prix du public : La loi du Talion de la Maison de la Jeunesse Jacques Brel

 

  • FILM INTERNATIONAUX (réalisés lors des Vacances Engagées organisées par l’OMJA)
    • Prix Stéphane Hessel : Plus tard je serai du séjour Madagascar
    • Mention spéciale du jury : Fumant du séjour Sénégal
    • Prix du public : Vol 216 pour Tokyo du séjour Japon

 

  • JEUNES ADULTES – EDITION LOCALE
    • Prix du jury : Arrête de faire la gueule Isa ! d’Yseult Renard
    • Mention spéciale du jury : Karmen de Théo Groïa
    • Prix du meilleur scénario : A la croisée de nos chemins d’Alexandre Vinson
    • Prix EICAR : Amine Bounchache
    • Prix du public : Roue libre d’Amine Bounchache
    • Prix Yasmine Belmadi (prix d’interprétation) : Naomi Tavoillot et Camila Morales dans les rôles d’Isa et de Camille dans Arrête de faire la gueule Isa ! d’Yseult Renard