PROJET GC 2019 : RETOUR SUR LE PARCOURS DE PAULINE

GC pauline BONNET
Pauline Bonnet est une jeune réalisatrice du projet Génération Court 2019, retour sur son expérience de sa sélection au tournage.
Pourquoi as-tu voulu participer au projet Génération Court ?

J’ai voulu y participer car la plupart des films que j’ai réalisé l’ont été dans le cadre de mes études à la fac. Ça a été l’occasion pour moi de réaliser mon film dans un milieu différent et de créer ma propre équipe de tournage. De plus le principe du Projet Génération Court m’intéressait beaucoup.

.

Qu’as-tu appris de cette expérience ?

J’ai appris énormément de choses, à commencer par faire passer des castings, ce qui est assez difficile. J’ai réappris l’écriture de scénarios et la direction d’acteurs qui sont des choses que j’avais déjà étudié mais j’ai beaucoup plus appris en le faisant dans un cadre professionnel. J’ai surtout beaucoup appris de mes erreurs: je suis actuellement au montage et je me rends compte des erreurs que j’ai pu faire pendant le tournage. Ça me permettra de ne pas les refaire.

.

Comment s’est passé ton tournage ?

Très bien ! Pendant le tournage je ne me suis pas rendue compte que je faisais des erreurs, sinon c’était cool, j’ai eu une équipe incroyable: j’avais deux assistantes réalisatrices qui étaient de véritables anges gardiens pour moi et toute l’équipe était vraiment motivée et organisée sur le tournage. Ça a été une expérience vraiment formidable.

.

De quoi parle ton film ?

Mon film c’est une nuit d’une histoire d’amour entre un dealer et une jeune femme qui pense que l’héroïne peut la sauver de son mal être.

.

Quel message as-tu voulu faire passer à travers ce film ? 

Un message très simple: l’amour a toujours un impact sur le reste.

.

Quelle partie de la création as-tu préférée ?

Ça c’est difficile, mais je dirais la direction d’acteurs parce que j’aime beaucoup travailler avec des gens qui savent jouer et incarner un personnage. Les acteurs étaient vraiment très doués: les diriger, leur expliquer ce que j’attends d’eux vis a vis du personnage qu’ils incarnaient m’a fortement intéressée. Mais en gros c’est le passage de l’écrit à l’image qui m’a plu.

.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui hésite à participer à Génération Court ?

De ne pas hésiter, il y a aucune raison d’hésiter à envoyer son pitch et ses idées; ça ne coûte rien. A Génération Court il y a toujours une équipe qui nous aide à avancer donc il ne faut vraiment pas hésiter à participer.

 

Rendez-vous sur notre page Instagram pour suivre au plus près les aventures de nos jeunes réalisateurs:

Voir cette publication sur Instagram

– Un grand bravo à Pauline et un grand merci à son équipe pour ce premier tournage Génération Court 🎬 – #gc2019 #gc19 #generationcourt #tournage #courtmetrage #moviemakers #cinema #festival #omja

Une publication partagée par Génération Court (@generationcourt) le