PROJET GC 2020 : FOCUS SUR LE PARCOURS DE ELSA & ELTON

LESACPHOTOSPLATEAU0820-21
Elsa et Elton sont des réalisateurs de la 15ème édition du projet Génération Court, ils nous racontent comment s’est déroulée leur expérience.

Pouvez-vous vous présenter ?

  • Elsa : Je me présente Elsa j’ai 21 ans et je suis une jeune réalisatrice
  • Elton : Bonjour, je m’appelle Elton et je suis un réalisateur de l’édition 2020 de Génération Court

Pourquoi avez-vous voulu participer à Génération Court ?

  • Elsa : Elton a eu des invitations de sa fac pour assister à la finale de l’édition précédente de Génération Court. On a pris connaissance de l’appel à candidatures et on s’est dit: pourquoi pas nous ?
  • Elton : Comme l’a dit Elsa, on a assisté au festival l’an dernier, c’était super bien et là on a tenté notre chance.

Est-ce votre première expérience dans l’audiovisuel ?

Oui

Qu’avez-vous appris de cette expérience ?

  • Elton : Pour obtenir un bon travail il faut toujours être concentré et avoir une bonne organisation, surtout quand on travaille à deux. Il ne faut pas délaisser certaines parties et vraiment se focaliser sur toutes les étapes de la création.

Comment s’est déroulé votre tournage ?

  • Elsa : Il s’est super bien passé on est très satisfait du travail qui a été fournit
  • Elton : Je suis surpris de voir que j’ai tenu le coup, c’était deux jours de tournages intenses, beaucoup de fatigue mais ça nous a tout de même plu.

 

De quoi parle votre film ?

  • C’est un sac qui a été oublié dans une salle de classe: ce sac contient plusieurs objets. Chaque objet amène à un monologue sur le propriétaire du sac.

 

D’où vous est venu l’idée de ce scénario ? 

  • Elsa : C’est un assemblage de nos idées respectives, Elton a eu l’idée du sac et moi du monologue, en gros une idée amène une autre idée.

 

Quelle message avez-vous voulu faire passer ? 

  • Elsa : On voulait parler du harcèlement et un peu du féminisme c’est pour ça qu’on a choisi de passer par des personnages adolescents.
  • Elton : Moi je voulais vraiment parler de l’amitié, de l’école d’où le choix de tourner dans une salle de classe. Ça me rappelle mes années lycée.

 

Avez-vous rencontré des moments de difficulté ? 

Oui on en a rencontré pas mal, du fait que l’on vit ensemble, c’était compliqué de réaliser des coupures entre vie privée et le travail.

Quelle partie de la création avez-vous  préféré ?

  • Elsa : Moi j’ai bien aimé la direction d’acteurs et tout le coté administratif au moment de faire les annonces, les mails ect… .
  • Elton : pour ma part j’ai adoré le tournage, c’est ma première expérience vraiment professionnelle, ça change de ce que j’ai pu faire à la fac. L’équipe avec laquelle on a travaillé était au top, ils donnaient de bons conseils.

Avez-vous des idées de projets futurs ? 

  • Elsa : Oui j’ai commencé à travailler sur un scénario mais je préfère ne pas tout dévoiler maintenant.
  • Elton :Pour ma part j’envisage être scénariste, du coup je reprends toutes mes idées qui ont été rejetées et en faire quelques choses. De plus j’ai aussi l’idée de faire une suite du court métrage Le Sac.

 

Que pouvez-vous dire de l’accompagnement Génération Court ? 

  • Elsa : C’était vraiment complet, on est suivi sur chaque étape, on ne se rend pas compte mais ça demande énormément de travail et ils nous accompagnent du début à la fin.
  • Elton : Moi il m’ont vraiment accompagné et aidé à aller jusqu’au bout: quand je rencontres des difficultés j’ai  tendance à abandonner mais l’équipe Génération est vraiment là pour nous motiver et aboutir notre projet.

 

Que pouvez-vous dire à des jeunes qui hésitent à participer ?

  • Elsa : Qu’il faut pas hésiter, il faut foncer tant qu’il y a de la motivation faut se dire que tout est possible, si les autres y arrivent pourquoi pas moi.
  • Elton : Il faut y aller, étant plus jeune j’ai toujours eu peur mais il faut le faire cela peut nous faire découvrir des compétence qu’on a et qu’on ignore. Faut se dire que l’équipe est là pour nous aider et nous apprendre on est pas livré à nous même.

 

Retrouvez le court métrage d’Elsa et Elton ainsi que celui des autres réalisateur lors de la projection locale le 9 octobre 2020 à l’Embarcadère.